Sentiment d’appartenance et création d’opportunités

 

L’intention de cet article n’est pas de répondre une fois pour toutes à la question : 

 

« Comment créer un sentiment d’appartenance au sein de toutes les organisations? »

 

Notre intention est seulement de proposer quelques pistes théoriques et pratiques.

 

Sentiment d’appartenance à l’équipe : miser sur le besoin humain de socialiser et d’être soutenu par le groupe

 

Pour que les gens puissent développer un sentiment d’appartenance au groupe, ils doivent avoir l’occasion de ressentir sa présence et sa force complémentaire à la force des individus. Le groupe doit permettre à l’individu de réussir et le sécuriser. Il est à la fois un catalyseur et un stabilisateur d’émotions.

 

Voici quelques actions que je vous invite à considérer :

 

1. Créer des objectifs communs. J’aime poser cette question à mes clients : « Que doivent réaliser ensemble tes employés pour gagner? » 

 

2. Créer des opportunités de travailler sur les forces complémentaires. Qui a les aptitudes pour collaborer et pour aider l’équipe à gagner?

 

3. Créer des opportunités de se découvrir hors des rôles formels. Vos employés ou collègues auraient-ils envie de se parler en attendant l’avion, par exemple, ou de passer du temps ensemble hors du travail? Ont-ils le temps et l’opportunité d’avoir des échanges personnels durant leurs heures de travail?

 

Nous savions déjà que le stress cause la sécrétion d’hormones comme l’adrénaline. Mais de nouvelles études révèlent qu’il cause aussi la sécrétion d’ocytocine. Cette hormone a deux effets majeurs : protéger le cœur contre les effets nocifs du stress, et stimuler l’empathie. L’ocytocine est directement liée aux bonnes relations humaines. On a aussi découvert qu’une bonne dynamique d’équipe, où les collaborateurs s’entraident, réduit les effets nocifs du stress sur la santé.

 

Sentiment d’appartenance à l’organisation

 

Sur le plan plus global et donc organisationnel, quelles sont les opportunités à saisir pour mousser la fierté d’appartenir à l’entreprise?

 

Un processus mûri par la confiance et la fierté mutuelles (employeur-employés) est au cœur des organisations inspirantes.

 

Voici quelques questions que je vous invite à vous poser :

 

1. Quelles sont les opportunités de fierté véhiculées régulièrement en termes de :

  • réalisations et visibilité internes?

  • réalisations et visibilité externes?

 

2. Quelles opportunités ont vos employés de jouer un rôle d’ambassadeur pour votre entreprise :

  • dans leurs cercles personnels (parler positivement de son travail dans sa famille)?

  • lors d’événements publics (agir à titre de porte-parole ou d'ambassadeur)?

 

3. Concernant le processus de recrutement : les employés ont-ils envie de référer une connaissance pour combler un poste?

 

4. Concernant la mobilisation sur les médias sociaux :

  • Vos employés suivent-ils votre entreprise sur les médias sociaux et relaient-ils vos informations dans leur réseau?

  • Se sentent-ils autorisés à le faire? Autrement dit : sentent-ils qu’on leur fait confiance pour relayer l’information?

  • Se reconnaissent-ils dans les propos officiels communiqués au public?

 

Pour chacune de ces questions, il s’agit de mettre au même niveau de priorité la satisfaction financière et la satisfaction des clients et des collaborateurs qui œuvrent à cette satisfaction organisationnelle. Il s’agit donc de revaloriser l’engagement et les interactions humaines dans le succès organisationnel et de ne pas tenir cet engagement pour acquis.

 

Suggestion de lecture complémentaire : « Le groupe en psychologie sociale », revue Sciences Humaines

Please reload

 
Articles récents

 

Please reload

 
Mots-clés

 

 
Archives

 

Please reload