Qu’est-ce qui peut émerger au croisement de la présence attentive et du leadership?

 

La présence attentive est une pratique contemplative qui peut prendre la forme d’une séance de méditation assise ou d’une prise de conscience vécue à n’importe quel autre moment de notre vie quotidienne.

 

C’est en allant porter mon fils Félix à la garderie que j’ai vécu, ce lundi matin, une prise de conscience découlant de la présence attentive.

 

Une neige abondante tombait du ciel et s’accumulait au sol. Dans ma tête de parent pressé et d’entrepreneur, je me suis dit : « Bon. Il fait froid. Je dois mettre les pantalons de neige et un tas d’autres vêtements chauds au petit, et ça va me retarder! »

 

De son côté, Félix était tout excité et n’arrêtait pas de parler de la neige. Il se trouvait dans un état de gratitude totale. Son enthousiasme et sa fébrilité ne nous aidaient pas dans notre préparation.

 

J’ai été frappé par la différence entre nos attitudes respectives. Je me suis alors demandé : qu’est-ce qui explique cette différence de perspective face à la neige? Je me suis dit que c’est l’expérience à laquelle on rapporte spontanément la situation présente. Dans mon cas, j’ai rapporté la chute d’une neige abondante à l’expérience du temps où quelqu’un attend. Mon fils a plutôt pensé à l’expérience de jouer dans la neige, de l’attraper avec sa langue.

 

C’est alors que j’ai pensé à l’article que je devais rédiger pour mon responsable des communications le jour même parce qu’il attendait après moi pour pouvoir le réviser et le publier à temps. J’étais confronté au dilemme suivant : prendre du retard dans mon travail pour avoir du plaisir avec mon fils, ou briser le plaisir de mon fils pour livrer mon travail à temps?

 

Le leader se trouve constamment face à ce genre de situations au travail. Plaisir vs efficacité. Gary Yukl, un auteur qui influence beaucoup ma pratique, dit que le leader est celui qui arrive à faire voir aux gens de nouvelles perspectives et qui arrive ainsi à les mettre en action.

 

Comment le leader peut-il arriver à faire voir une autre perspective et, surtout, à rester calme devant l’hésitation des autres? C’est ici que la présence attentive s’avère intéressante comme pratique. Elle permet de vivre la complexité en toute simplicité, de focaliser son attention sur l’émergence du positif que contient chaque situation. Ce pouvoir de focalisation est une force pour le leader et il peut être perfectionné grâce à la méditation.

 

Qu’est-ce que j’ai fait pour faire plaisir à mon fils sans prendre du retard? J’ai troqué notre marche habituelle jusqu’à la garderie (l’exercice à l’extérieur est essentiel dans notre routine) pour une promenade en traîneau. De cette façon, j’ai pu garder le contrôle de la cadence de notre déplacement tandis que mon fils pouvait laisser atterrir la neige sur sa langue et balayer le sol avec ses mitaines.

 

Cette situation peut sembler anodine, mais le leader a toujours le choix de travailler avec la part de positif qui habite chacun des équipiers, même ceux qui semblent les plus réfractaires. Du moment où nous connaissons nos intérêts et nos sources de plaisir, il est possible de les relier à l’action que nous avons l’intention d’entreprendre.

 

Je ne veux pas prétendre que je suis un bon leader, mais j’aime reconnaître que j’ai le choix d’agir soit en leader, soit en « boss ». Chacun de nous a ce choix.

 

Je vous invite à explorer le potentiel de leader en vous par des petits moments quotidiens.

Please reload

 
Articles récents

 

Please reload

 
Mots-clés

 

 
Archives

 

Please reload