Une expérience révélatrice en Leadership Embodiment

 

Le Leadership Embodiment est l’art de se connaître et de s’améliorer en tant que leader en travaillant sur le corps, parce que le corps dévoile le mental autant qu’il l’influence. Cette pratique a été inventée par Wendy Palmer pour entraîner, entre autres, des gestionnaires désireux de développer leur leadership. Les exercices sont basés sur des techniques inspirées de l’aïkido, un art martial qui incarne une philosophie propice au leadership positif (comme nous l’avons vu dans l’article Aïkido et leadership).

 

J'ai participé à un atelier pratique de Leadership Embodiment suite à ma dernière rencontre avec Wendy Palmer (une retraite pour finaliser le niveau 3 du programme LE).

 

Un des exercices proposés se fait à deux. Pendant qu’un des participants s’efforce de garder sa posture, l’autre le pousse et le tire. Cet exercice est révélateur de la capacité d’une personne à rester centrée et à garder son équilibre même lorsqu’elle est bousculée par des forces extérieures. En faisant de nouveau cet exercice, j’ai découvert que, malgré ma concentration et mes efforts, j’ai de la difficulté à rester stable quand on me tire. Je suis indélogeable quand on me pousse, mais pas quand on me tire.

 

Voici l’interprétation que j’ai faite, et que d’autres pourraient faire, de ce phénomène. Dans ma vie personnelle et professionnelle, je suis capable de rester centré quand on me « pousse », c’est-à-dire quand on me fait subir toutes sortes de pressions. Par contre, quand on me « tire », c’est-à-dire quand on me propose des projets stimulants, je n’arrive pas toujours à dire non quand il le faudrait, et c’est alors que je perds mon focus et que je m’éparpille.

 

Faire cet exercice m’a beaucoup parlé. Ça m’a aidé à comprendre que je devais faire attention de ne pas trop me laisser emporter par toutes sortes de projets.

 

Un autre exercice que nous avons fait lors de l’atelier est celui de la « déclaration du sabre ». Cet exercice consiste à déclarer quelle est notre intention, puis à donner un coup de sabre japonais dans le vide. La nature de notre coup de sabre nous révèle si notre intention est en accord avec notre tête (compréhension), notre cœur (ressenti) et notre ventre (confiance).

 

Quand j’ai fait ma déclaration avec la tête et avec le ventre, le coup de sabre était fluide. Mais quand je l’ai faite avec le cœur, j’ai senti une hésitation. Ma déclaration était : « Je veux être plus structuré et avoir plus de clients ». Donner un coup de sabre hésitant en ressentant cette déclaration m’a révélé un conflit intérieur. Oui, je voulais avoir plus de clients, mais pas à tout prix — et surtout pas au détriment de la qualité de l’attention que je pourrais offrir à chacun d’eux. Mon cœur avait parlé à travers mon coup de sabre.

 

Ce que les exercices de Leadership Embodiment m’ont révélé ce jour-là m’a permis de réviser mon objectif d’affaires et mon plan d’action pour trouver l’équilibre entre le roulement de l’entreprise et l’engagement auprès de mes clients actuels.

 

L’atelier m’a aussi permis de mieux intégrer des exercices que j’utilise dans le cadre de la formation Leadership d’engagement et de l’atelier Agilité martiale. Mais surtout, il m’a permis de vivre personnellement l’expérience que je désire offrir à mes clients : un alignement plus authentique entre les intentions et les actions.

Please reload

 
Articles récents

 

Please reload

 
Mots-clés

 

 
Archives

 

Please reload