Superviser le travail à distance


Par Patrick Dufault, CRHA et rédacteur en chef de la revue RH

Si vous lisez cet article, c’est que vous êtes nouvellement amené-e à superviser à distance le travail de votre équipe. Si le contexte est particulier, situation d’urgence ou un premier essai de télétravail, il est alors nécessaire de bien s’entendre avec les équipiers, de valider la capacité de ceux-ci et de s’entendre sur les conditions gagnantes.

Gérer les attentes

Comme en toute nouvelle situation, il est important de démarrer un nouveau projet ou une nouvelle façon de faire en s’inspirant du leadership de direction. Quelle est la grande particularité du leadership de direction?

Maintenant avec les nombreux logiciels de collaboration (GSuites, Office365, Trello, Wrike), il y a plusieurs options pour valider comment le travail sera effectué et à quelle fréquence le il sera fait et remis. Vous pouvez aussi utiliser un calendrier partagé, il s'agit d'un excellent moyen. Au début, fixez les jalons et les suivis dans le calendrier : invitez ensuite la ou les personnes ciblées.


Plus les gens prennent de l’autonomie dans leur travail à distance et avec les outils collaboratifs, plus ils sont engagés et responsables. Donnez-leur la latitude de démarrer la planification et de vous inviter à celle-ci. Demandez-vous quels seront les outils collaboratifs à utiliser pour avoir facilement accès à la documentation et réduire le nombre de courriels envoyés? ICloud, One Drive, Google Drive, etc.

Plusieurs outils vous indiquent à l’aide d’une pastille colorée si la personne est connectée.L’onglet historique du document de travail vous indique le dernier moment de connexion.

Passer de la méfiance à la confiance

Il est important de quitter le leadership de direction une fois la destination encadrée, car les temps de livraison sont déterminés et les conditions de sécurité réglées.


Selon notre modèle de leadership, il reste encore cinq autres modes de leadership à utiliser. Ils vous aideront à passer du contrôle (ou de la méfiance) à la confiance:


Si vous avez de l’expérience et déjà acquis une bonne performance à travailler à distance, partagez vos meilleures astuces, sans les imposer, à vos collaborateurs. C’est là la force du leadership champion. Toutefois, ne vous laissez pas séduire par l’illusion que vos collaborateurs auront la même performance que vous. À distance, il y a encore plus de facteurs de perturbation selon les lieux et l’équipement disponible (la qualité de l’équipement ou de l’Internet notamment). Donc, le leadership champion est limité au contexte et à la qualité technologique.


Le leadership collaboratif se déploie à distance par une communication claire des moyens et des délais attendus. Pour arriver à se faire confiance à distance, la collaboration et la compréhension des obstacles sont à prévoir. Si la confiance est difficile à obtenir au bureau, elle peut l’être encore plus à distance. Réduisez les attentes au début, permettez-vous d’être en progression vers l’atteinte de vos objectifs en vue de ne pas tomber dans l’anxiété.


Misez sur les 3 facteurs de motivation humaine:


1. Le sentiment de capacité : distribuez des tâches et mandat que les gens ont les moyens et la capacité de réaliser à distance.

2. Le sentiment d’autonomie, laissez vos collaborateur déterminer une marge de manoeuvre de leur livrable en libre adaptation de leurs contraintes liées au télétravail (enfants, vitesse Internet, performance technologique et autres facteurs qui justifient le travail à distance (blessure, confinement préventif comme avec le coronavirus COVID-19, voyage d’affaires, etc.)

3. Le sentiment d’appartenance, Assurez-vous de nommer comment ou leur faire réaliser l’impact de leur travail sur celui de leur collègue ou le votre. Exprimer votre reconnaissance ou gratitude des efforts et du travail accomplis. Ce troisième facteur de motivation est le plus important lorsque les gens doivent travailler à distance. NE PAS OUBLIER L’ÉQUIPE. C’est facile de se sentir isoler à distance. C’est l’un des principal facteur pour lequel plusieurs personne ne veulent pas travailler seul à distance. La socialisation doit être valorisée. Il est important d’identifier des canaux de communication informels (Chat dans Hangouts, Teams, Workplace, Slack, etc.).

Voici deux liens pour connaîtres des outils de collaboration virtuelle:

https://www.capterra.com/sem-compare/collaboration-software?gclid=EAIaIQobChMI382jrv-c6AIVC2yGCh03gAPPEAAYASAAEgJyvPD_BwE

https://slack.com/intl/fr-ca/features


Le leadership de vision sera important pour inspirer les équipiers à livrer la mission et les valeurs de l’entreprise même si les gens sont isolés du reste de l’équipe. Mettre en valeur les objectifs de qualité de l’organisation et les avantages personnels de livrer le travail dans les standards, et ce même en contexte de télétravail.


Le leadership participatif permettra de miser et d’optimiser la coopération, la complémentarité du travail surtout à l’aide des outils de travail partagés. Toutefois, pour être efficace en mode participatif à distance, il est important de bien communiquer les opportunités et les contraintes de chacun aux autres équipiers. Le superviseur devient un facilitateur dans